El Condor

Cornettes de Bise : El Condor

Localisation

Point de départ : Bise
Secteur : aspic
Exposition : Sud
Altitude départ :  1870 m

Infos techniques

Difficulté : D+ / 5b / 4c obligatoire
Hauteur : 120 m
Equipement : Rapproché

Matériel

Corde : 2 x 40 m
Dégaines : 8
Sangles : 2
Descente : en rappel

Toutes les infos essentielles sur une page A4 à imprimer pour la course:

Présentation

Dans le secteur de l’Aspic, la paroi surmontant le col de la Vache se termine par un monumental gendarme accolé à une dalle dominée par de spectaculaires surplombs. La verticalité de l’ensemble impressionne d’entrée, mais un œil exercé devine quelques faiblesses.

En octobre 1990, profitant d’un été indien tardif, la cordée Brigitte Djajasasmita et Jean-Pierre Bernard usant de toute la panoplie de coinceurs réussit à trouver un cheminement direct. Par la suite, elle posa une dizaine de spits pour faciliter les répétitions.

A l’automne 2012, la cordée Jean-Marie Recht et Jean-Pierre Bernard rééquipe entièrement la voie en goujons de 10 mm, tout en la nettoyant.

Cette voie, dans l’esprit des ouvreurs-équipeurs, doit séduire les cordées voulant s’initier à la grimpe verticale des Cornettes.

Accès et marche d'approche

  • Environ 1 heures et 15 minutes de marche d’approche depuis les Chalets de Bise.
  • Voir les infos sur le secteur de l’Aspic pour tous les détails.
  • Dépasser le pilier de l’Aspic et remonter la pente en direction de l’arête (voir photo)
  • Repérer la plaque indiquant le départ de la voie.

Historique de la voie

  • 1990 : ouverture du bas B. Djajasasmita / J.-P. Bernard
  • 2012 : rééquipement J.-M.Recht / J.-P. Bernard.

Description détailée

L1

Départ sur un petit éperon à gauche du couloir de descente. Le gravir en son centre, puis à gauche (4a). A son sommet, suivre à droite des gradins herbeux qui conduisent à la paroi. Relais.

L2

Traverser 5 m à droite pour attaquer la face du gendarme. Repérer la plaquette de départ et surmonter le mur d’abord à gauche, puis traverser à droite pour gagner le fil du gendarme (5b). Monter droit (4c) et traverser à gauche sur une marche (relais).

L3

Gravir le petit mur (5a). Relais. Longueur très courte.

L4

Gagner le sommet du gendarme et, par un grand pas (l’Enjambée) bien protégé, rejoindre la paroi principale (5a). Continuer par un dièdre se terminant par une dalle. Relais.

L5

Poursuivre par un dièdre herbeux mais facile (4a). Relais. Longueur courte.

L6

S’élever droit au-dessus pour venir sur une dalle inclinée. Elle se redresse et devient surplombante. La surmonter directement à l’aide de bonnes prises (4c). A sa sortie, accéder à un dièdre herbeux, mais aisé (4a). Relais.

L7

Contourner le gros bloc par la droite. Le gravir pour prendre pied sur la dalle. S’élever sur cette grande dalle inclinée (5a). A sa sortie, relais.

L8

Grimper des gradins herbeux en tirant légèrement à droite (10 m) pour aborder les pentes herbeuses sommitales peu inclinées (protection sur lunules). Relais sur anneau de corde à gauche. Pas de goujon dans cette longueur facile.

Descente

En rappel

Suivre les relais qui sont tous équipés en réglant votre descente suivant la longueur de vos cordes (conseillé)

A pied

Depuis le relais R8, gagner droit au-dessus les terrasses supérieures (15 m). On retrouve la voie classique de descente du groupe Aspic (pour connaisseurs uniquement)

Les conseils du guide

  • Cette voie est équipée pour servir d’itinéraire d’initiation à l’escalade verticale.
  • Les longueurs sont courtes pour faciliter la prise de confiance des grimpeurs sur ce rocher excellent.
  • Dans le cas d’une cordée homogène et entraînée, on peut sauter allégrement des relais.
  • Les coinceurs peuvent renforcer votre sentiment de sécurité sans être indispensables.
  • Dans le cas de doute, vous pouvez toujours faire appel à un professionnel.
  • N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires. Ils seront très appréciés.
  • Bonne course !

La galerie photos

Aidez nous !

Vous grimpez dans nos voies ?
Vous appréciez ce site et les infos que nous y partageons ?

Alors laissez-nous un petit commentaire ci-dessous pour nous le faire savoir et nous encourager à continuer.

6 réflexions au sujet de “El Condor

  1. Bonjour,
    comme promis jeudi matin je vous fais un commentaire sur les voies que notre groupe de huit à fait.
    Le jeudi la moitié est partie dans marmottons et l’autre dont moi sommes aller sur el condor plutôt que black yack car nous n’avions pas le topo.
    La voie était superbe mais l’humidité de l’herbe nous à rendue les chaussons bien glissant ce qui nous à monté un peu la cotation. L’équipement était super bien placé .La dernière longueur avec des chaussons aux quels ont ne fait pas trop confiance fut bien engagée. Superbe course pour la première voie de mon fils de 16 ans.Descente prudente du couloirs des chamois pour les huit ravis de leur journée.
    Samedi le groupe c’est séparé de nouveau avec 5 personne sur lite mose et moi et mon fils sur marmottons.
    Coté lite mose les remontées de la vallée leur ont fait peur et ils sont descendus après avoir fait la l4 ;ils étaient enchanté.
    De mon coté le rocher et l’herbe on rendu la voie marmotton plus agréable .Dommage j’ai loupé de surplomb que j’ai passé par le coté gauche!
    Bravo pour l’énorme travail que vous effectuez sur ce site et grand merci; grâce à vous nous avons passé un super moment de grimpe.
    Nous reviendrons avec plaisir en Chablais.
    JD Corlouer

    • Merci pour votre message : vous avez tiré le maximum de votre séjour, étant donné les conditions météo. Nous sommes en train de terminer une voie splendide et comptons également en rééquiper 2 ou 3 anciennesprochainement. Les infos seront mises sur le site dès leur réalisation.
      Bonne grimpe !

      Cordialement,
      Jean-Pierre.

  2. Grimpe ce week-end aux Cornettes: El Condor puis Marmottons. Deux très belles voies, parfaitement équipées: merci beaucoup pour tout ce travail, ainsi que pour les topos très précis. Une remarque cependant: les cotations données par longueur pour El Condor sur cette page ne correspondent pas à la difficulté max que vous indiquez sur cette même page; et paraissent inférieures à la réalité (de même que les cotations générales indiquées sur les PDF, et qui sont d’ailleurs contradictoires avec celles indiquées par cette page).

    • Bonjour Julien,

      Vous avez effectivement raison en ce qui concerne les cotations, suite à une mauvaise relecture de ma part. Mea culpa. Le texte a d’ores et déjà été modifié sur cette page et le schéma (topo) en annexe sera corrigé sous peu. Merci pour vos remarques qui sont précieuses pour la communauté des équipeurs. Content que vous ayez néanmoins apprécié ces deux voies.
      Jean-Pierre

  3. Bonjour,

    comme promis lors de notre croisée en montée je vous laisse un petit commentaire. Nous avons constitué 3 cordées le weekend dernier : une sur Butterfly–> superbe voie mais apparemment le « Point d’aide » n’a pas été trouvé mais ça a passé tout de même. Une cordée Sur Black Yack tout est bon et la notre sur El condor. Je précise que le relais 4 est douteux : j’ai du le renforcer car pas confiance sur la cordelette pourrie et j’ai dû installer un maillon rapide qui était absent pour le rappel…
    Encore Merci pour ce travail sur le terrain ainsi que le site web au top ! Enfin, débat qui nous est venu entre-nous au sujet du balisage terrain et la belle plaque toute neuve « site escalade face sud »…attention à ne pas trop aseptiser les Cornettes qui restent et resteront un bon spot de grimpe 🙂 mais bon c’est juste un débat furtif ! 😉

    • Bonjour Greg,

      Merci pour ce message, constructif comme nous les aimons. Ca fait plaisir de voir que nos voies sont appréciées.

      La plaque indiquant le site d’escalade est surtout à l’attention des randonneurs distraits. Il est en effet arrivé plusieurs fois de retrouver des personnes du côté du col de la Vache qui nous demandaient l’itinéraire pour aller au sommet des Cornettes. 🙂
      Pour la Butterfly, il est nécessaire de s’engager dans le passage clé (petit pas protégé par un piton) avant d’accéder au point d’aide qui permet de sortir le passage… mais comme vous dites, en général, ça passe !
      Enfin, le remplacement des cordelettes aux relais fait partie des usages habituels, et c’est bien pour cela nous recommandons toujours de partir avec quelques sangles sur soi, au cas où. Malgré tout l’équipement en place, les voies des Cornettes n’en demeurent pas moins des voies de montagne, soumises aux effets de la météo. Quant aux maillons rapides, il arrive malheureusement que certains « disparaissent ». Alors merci d’en avoir remis un en place… les cordées suivantes apprécieront.

      Bonne saison de grimpe et n’hésitez pas à laisser de nouveaux commentaires si vous revenez faire une de nos voies.
      Jean-Pierre

Laisser un commentaire

Laissez nous un commentaire!

Vous grimpez dans nos voies ?
Vous appréciez ce site et les infos que nous y partageons ?

Alors laissez-nous un petit commentaire pour nous le faire savoir et nous encourager à continuer.

Suivez notre page Facebook

Sauf avis contraire, tous les contenus de ce site sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons

CC-BY-NC-ND Logo

Contactez-nous