Septantièmes Rugissants

Niveau global

TD

Cotation libre

5c (5c)

Orientation

Sud

Equipement

Correct

Marche d’approche

1h30

Descente

En rappel

Altitude départ

1800 m

Hauteur voie

200 m

Corde

2 x 40 m

Dégaines

10

Sangles

4

Présentation

La Millénium se faufile sur cette dalle en utilisant des lignes de faiblesse. Par contre, la Septantièmes Rugissants monte tout droit et, de ce fait, l’escalade en est à la fois plus athlétique et plus aérienne.

Bénéficiant d’une marche d’approche raisonnable (1h30 maxi), le temps d’un échauffement consciencieux, elle offre une vue panoramique sur le massif du Mont Blanc et des Alpes suisses.

Historique

  • Nouvelle voie tracée en 2015.
  • Équipement (70 goujons inox et relais sur chaines) réalisé en une semaine par Jean-Pierre Bernard et Jean-Marie Recht
  • Premier parcours en juillet 2016 par Jean-Pierre Bernard, Brigitte Djajasasmita, Jean-Marie Recht et Nicolas Recht

Accès / Marche d'approche

  • Environ 90 minutes de marche d’approche depuis le Parking de Chevenne
  • Voir les infos sur le secteur Toper pour tous les détails
  • En contrebas du col de la Vache, versant est, le sentier longe une petite falaise. Repérer les plaques indicatives au départ des voies : Millénium et Septantièmes Rugissants

Retour / voie de descente

En rappel

  • La descente se fait en six rappels de 40 m
  • Depuis R7, gagner R6, R5, R4 (3 rappels)
  • A partir de R4, tirer un rappel tout droit pour gagner le relais de Millénium, situé sur votre droite en regardant le col de la Vache, entre les relais R2 et R3 de la Septantièmes Rugissants
  • De ce relais de Millénium, un rappel suffit pour ramener sur la vire R1
  • De là, un dernier rappel direct vous dépose sur le chemin de départ

Description détaillée

L1

Repérer le premier goujon qui donne accès à un mur vertical, le surmonter (5a) sur un rocher très adhérent. Continuer droit par un petit mur herbeux jusqu’au prochain ressaut que l’on gravit de la droite vers la gauche. Traverser de 6 m sur la droite (goujons de protection) pour gagner le relais 1 confortable. Seule longueur en rocher non compact .

L2

Traverser 3 m à droite puis gravir directement le mur surplombant (bien protégé). A son sommet, une vire herbeuse dominée par un dièdre très vertical (5c). Des cannelures amènent au relais 2 exigu.

L3

Traverser sur la droite, gravir une courte fissure cheminée (4b) et surmonter tout droit, puis à droite un mur vertical (5c) pour gagner le relais 3 (moyen).

L4

Continuer tout droit à gauche du fil de l’arête (5b), puis tirer légèrement à gauche pour arriver sur une grande vire herbeuse, relais 4 confortable.

L5

Partir sur la droite sur une dalle, suivie de cannelures pour atteindre un dièdre (5c). Une traversée à gauche en pleine dalle conduit au relais 5, aérien.

L6

Surmonter une belle dalle en tirant légèrement à droite (5c), puis gravir deux petits surplombs pour atteindre une dalle encadrée par la végétation. L’escalader sur la droite. Relais 6 confortable.

L7

Un petit surplomb facile, surmonté par la droite (5a), conduit à une succession de dalles peu inclinées, pourvues de bonnes prises. Relais 7, à gauche, confortable.

Les conseils du guide

  • La voie des Septantièmes Rugissants n’est pas une course école car elle bénéficie d’un équipement solide, mais aéré
  • Les passages en 5c sont obligatoires, souvent en traversée
  • Quelques anneaux laissés par le premier peuvent faciliter l’ascension du second
  • Par précaution, à la montée, repérer sur votre gauche le relais de Millénium pour le rappel (entre R2 et R3)
  • Dans le doute, vous pouvez toujours faire appel à un professionnel

Bonne course !

Et à votre retour, n’hésitez pas à nous faire part de vos remarques en laissant un commentaire sur cette page

Une petite récompense pour nous, en échange de nos heures de travail et du matériel engagé
(nous sommes 100% bénévoles et ne bénéficions d’aucune subvention)

Commentaires

6 réflexions au sujet de “Septantièmes Rugissants”

  1. Merci Jp pour cette belle voie les 70 eme rugissants je me suis fais plaisir en la parcourant, beau travail. Visbecq patrick.

    Répondre
  2. Depuis le temps que je devais laisser un commentaire, le voici 🙂
    On c’est régalé, pour une mise en jambe de debut de saison où l’on doit oublier le confort des chaussures de skis pour les remplacer par nos chaussons.
    Équipement nickel, rien qui laisse songeur en tout cas!
    Merci pour l’équipement
    A bientôt

    Oliv et Anaïs

    Répondre
  3. J’ai Adoré! Bien équipé, bon tracé, tout plaisir. Anne de Jean.
    Il y a 2 plaquettes à revisser et bien sûr je n’avais pas de clé. Jean
    Merci à toi et à Jean-Marie.

    Répondre
  4. Bonjour,

    Nous avons fait cette grande voie à 3 et y avons pris beaucoup de plaisir
    Les parties avec les cannelures sont tout simplement magistrales
    Equipement top et topo clair
    Seul hic je dirai c’est la marche d’approche. Je suis allé tout droit sur le sentier non balisé après le chalet Toper. Du coup nous nous sommes retrouvés à l’autre extrémité du secteur par rapport à cette voie. J’avais peut-être mal compris mais si d’autres sont dans mon cas prenez à droite avant le chalet Toper de sorte que vous longez le col de la vache se situant alors sur votre gauche puis dirigez vous vers la falaise plus ou moins en face de vous. Et si je me trompe les modérateurs n’hésiteront pas à me corriger je suppose 😉
    Merci encore pour cette belle voie

    Répondre
    • Merci pour ces précisions. A partir des Chalets Toper il faut d’abord se diriger vers le fonde la combe, puis bifurquer vers la gauche pour remonter les pentes qui permettent de gagner le pied des voies. Comme la falaise est bien visible depuis les chalets, cela ne pose généralement pas de problème d’orientation. 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Cliquez sur le bouton modifier pour changer ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.